La Ligue de l'enseignement et le spectacle vivant

Dans tous les champs culturels expérimentés par la Ligue de l’Enseignement, la rencontre avec les œuvres est une composante indispensable de l’éducation artistique.

Le spectacle vivant y trouve naturellement une place privilégiée.

  • Parce qu’il permet à chacun de vivre des émotions et d’affiner sa capacité à ressentir,
  • Parce qu’il aiguise les perceptions et nourrit l’imaginaire,
  • Parce qu’il aide à élaborer un jugement personnel,
  • Parce que l’éphémère, le temps de la représentation (temps de plaisir), rassemble et suscite l’échange,
  • Parce qu’il offre un regard singulier et décalé sur le monde et sur nous-mêmes,
  • Parce qu’il trouble et bouscule en conduisant du familier à l’étrange,
  • Parce qu’il est à la fois voyage individuel et vécu collectif,
  • Parce qu’il ouvre, dans ce rapport entre l’intime et le collectif, des voies possibles pour une humanité partagée.

 

Le spectacle vivant pour le jeune public n’échappe pas aux règles et aux exigences de la création artistique en général.

Il n’est pas un genre.

Il ne se singularise que par sa mission et par la spécificité du public auquel il s’adresse.

 

La confrontation aux œuvres, aussi remarquables soient-elles, ne prend tout son sens que dans les allers-retours permanents qu’elle opère avec les activités d’expression, les pratiques artistiques proposées aux jeunes, et dans le lien qu’elle tisse avec la population concernée.

 

C’est le rôle du médiateur, dans sa fonction la plus créative de créer une dynamique plus vaste que la “consommation” artistique, et plus riche que les seules pratiques.

 

C’est pour faciliter cette dynamique, que les réseaux de La Ligue de l’Enseignement cultivent leur spécificité.

 

Avec les artistes

  • En osant des choix artistiques qui ne soient jamais coupés des parcours des compagnies, et de notre engagement politique: favoriser dans une même démarche l’accès à l’offre artistique en poursuivant le maillage territorial, la capacité à développer un  regard critique et l’expression personnelle et collective,
  • En s’attachant à repérer, sur le territoire national et au-delà, avec l’appui du centre de ressources Spectacles en Recommandé, des équipes ou des propositions artistiques susceptibles d’accompagner leurs projets,
  • En proposant échanges et rencontres autour de ces propositions lors d’un rendez-vous annuel itinérant, ouvert à l’ensemble des acteurs de la diffusion Jeune Public (la semaine nationale de Spectacles en Recommandé)
  • En cultivant un rapport privilégié de “compagnonnage” avec les artistes, “co-auteurs” de notre projet,
  • En accompagnant dans la convivialité d’une présence forte les équipes artistiques sur le chemin de l’aménagement culturel du territoire et de l’éducation artistique,
  • En réunissant les conditions qui permettent un réel ancrage local et un rapport privilégié au public.

 

Auprès des jeunes publics sur leurs espaces de vie

  • En travaillant à un maillage serré du territoire, avec une attention particulière aux publics éloignés de l’offre culturelle tant en milieu rural qu’urbain,
  • En inventant localement, au plus près des habitants, les modes d’interventions culturelles les plus appropriées, en s’appuyant le plus souvent possible sur le réseau des associations affiliées, dans le cadre de larges partenariats,
  • En construisant un accompagnement culturel des œuvres composé notamment de rencontres, d’échanges, de sensibilisation, d’ateliers de pratiques et de formation,
  • En investissant aussi bien les lieux institutionnels que des espaces à équiper ou à “inventer”, dans un souci essentiel de complémentarité et de partenariat,
  • En recherchant les multiples collaborations et les financements publics indispensables à la conduite des actions et à la pratique de tarifs non discriminatoires.

Pour plus de renseignements :